Article n° 1340

Allergique au pollen? Profitez malgré tout du printemps!

Chaque année, c’est la même rengaine! Avec le retour des températures printanières, les pollens de certains arbres sont libérés dans l’atmosphère et provoquent chez les personnes allergiques des réactions reconnaissables à leurs crises d’éternuements, leur nez bouché ou qui coule et leurs yeux rougis, qui brûlent et démangent terriblement.

A la campagne, l’idéal est d’aérer l’appartement le soir, en ville, le matin entre 6 et 8 heures.

Chez 15% de la population suisse environ, on observe une réaction du système immunitaire contre les pollens de certains arbres, herbacées et graminées: lorsqu’ils atteignent les muqueuses du nez, des yeux ou des poumons, ces pollens déclenchent la libération d’histamine, responsable des symptômes du rhume des foins et de l’asthme.

Les allergiques surréagissent à des substances normalement inoffensives. Outre les pollens, divers éléments de notre environnement, tels que les poils d’animaux, les déjections des acariens, des poussières, les moisissures, le venin d’insecte ou certains aliments, peuvent être allergisants pour les personnes prédisposées.

En cas de pollinose ou autres allergies, le mieux est d’éviter tout contact avec l’allergène incriminé. Ce n’est malheureusement que rarement possible.

Une allergie au pollen doit impérativement être traitée, sans quoi d’autres réactions d’hypersensibilité peuvent survenir, celles-ci pouvant même évoluer en asthme.

Selon l’intensité des symptômes, le traitement comprendra des antihistaminiques, un spray nasal à la cortisone, ainsi qu’un collyre.

Les antihistaminiques modernes entraînent moins d’effets secondaires (la sédation notamment) que ceux de l’ancienne génération. Il est donc préférable d’utiliser les médicaments qui ne provoquent pas de somnolence, p. ex. la fexofénadine, en particulier si l’on doit conduire une voiture ou un autre véhicule.

Diverses règles de comportement faciliteront quelque peu la vie des allergiques: porter des lunettes de soleil, garder les fenêtres fermées en voiture et installer un filtre à pollen. A la campagne, l’idéal est d’aérer l’appartement le soir, en ville, le matin entre 6 et 8 heures.

Il est recommandé de se laver les cheveux le soir et de ne pas garder dans la chambre à coucher les habits portés à l’extérieur.

--------------------------------------------------------------------------------

 

Document PDF


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Michaela Paepke-Raack

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept